Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 8 décembre 2017

Attention école...dangereuse !

Non rien sur Johnny, ras le bol ! Enquête après enquête, c’est à une érosion de ses résultats scolaires que la France est confrontée. Les acronymes désignant les grandes évaluations internationales se succèdent, comme autant de mauvaises nouvelles pour l’école. Depuis la guerre tous les ministres de l’éducation n’ont réformé le système que pour y laisser leur nom. Comme si le plus important était de changer et non d’améliorer. Nous avions le meilleur système éducatif au monde, nous sommes tombés à la 23e place. Cherchez l’erreur ! Rien que pour la lecture, nous avons eu la méthode syllabique, la méthode globale, puis semi-globale pour revenir à la méthode syllabique. Pour les maths ce n’est pas mieux, deux classes d’âge ont été massacrées par la théorie des ensembles. Que faire à présent ? Revenir au point de départ : tableau noir, blouses grises et coups de règles sur les doigts ? Notre nouveau ministre semble redécouvrir la vertu de la dictée, alors allons-y, dictons ! Les meilleurs s’en sortiront toujours, moi je pense aux médiocres, à ceux du fond de la classe, près du radiateur, ″c’est là qu’ils s’épanouissent″, disait Jacques Baudoin. Ceux-là leur seule chance est que le système s’abaisse à leur hauteur comme il le fait depuis les années 70. Avoir voulu que 80% d’une classe d’âge ait le bac est une chose, abaisser le niveau pour y arriver est une imbécillité ! Qui sont les fautifs ? Mais les apparatchiks du ministère, les inamovibles, les indéboulonnables chefs de cabinet, qui n’ont jamais mis les pieds dans une classe et regardent passer les ministres, sans bouger de leur fauteuil.  Ah les cons !  

9 commentaires:

  1. Mèm pa 1 mo sur Jony Alidé, ses lamantable !
    A lé con !!!

    RépondreSupprimer
  2. "deux classes d’âge ont été massacrées par la théorie des ensembles"

    Jeanmi, ça fait longtemps que je n'avais pas entendu reparler des ensembles !!! puis là tu me rappelle que je suis passée par là, on fait des maths tout avec des cercles qui s'associaient les uns aux autres :) mon temps d'école en France!
    heureusement j'étais en littéraire, car faire des calculs avec des cercles et des figures les unes dans les autres, je pense que c'était limité, mais j'ai pas su la suite ?!
    bonne journée pour toi
    Angie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "des patates" c'était la dénomination des ensembles avec les relations inhérentes. Je sais j'étais aussi en première ligne de l'avancée post soixante-huitarde (ce n'est pas péjoratif).

      Supprimer
  3. Je me souviens aussi de ces cercles qu'il fallait relier avec des flêches. Même qu'à l'époque on parlait de "patates" !
    Vindjiou d'bois, c'était l'bon temps !!!

    RépondreSupprimer
  4. la tronche de ma maman quand elle a ouverte la première fois mon cahier de mathématiques modernes. Un ange est passé et depuis il n'a pas redecollé.
    Bzzz...

    RépondreSupprimer
  5. Cela fait longtemps que j'ai quitté le lycée (1971). Je ne suis plus les programmes. Les réformes qui se sont succédé depuis sont une vraie catastrophe. Les enfants ne sont pas responsables de ce fait, malheureusement. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  6. Ton coup de gueule me plaît infiniment.
    Ouf ! Je ne suis pas la seule à penser qu'il faudrait évaluer les réformes avant d'en programmer d'autres... :(
    Un sourire pour toi.
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  7. Il y avait pourtant eu de belles explorations - Mais ne nous leurrons pas , le but est bien d ' accroître les inégalités - Patience , bientôt tout cela ne sera plus qu ' un mauvais rêve et les esclaves auront été décimés et remplacés par des machines .
    http://mondeindien.centerblog.net/

    RépondreSupprimer

Sans haine, sans intolérance.