Pourquoi ce blog ?

Ce blog, non subventionné par le Qatar, cependant pas moins niais qu'un autre, est destiné à promouvoir les idées républicaines mais aussi à évoquer l'aspect étrange de notre société et puis, enfin faire un peu de bruit autour de mes livres...

vendredi 23 février 2018

SANS-ABRIS

Paris compte au moins 3 624 personnes sans-abri. Une équipe de bénévoles en maraude recense les sans-abris le long des quais dans le 19e arrondissement de Paris, à l'occasion de la première "Nuit de la Solidarité", le 15 février 2018, d’une part. D’autre part, le prix d'un porte-avions oscille entre 3 et 4 milliards d'euros et nous envisageons sérieusement d’en avoir un deuxième ?!? Vous voyez où je veux en venir ? N’y aurait-il pas là de quoi loger l’ensemble des sans-abris, des mal-logés, des réfugiés, cela fait, même aux prix fort parisiens (10 000 € /m²) près de 400 000 m² ou près de 6 600 logements de 60 m², de quoi avaler toute la pauvreté parisienne. Et je ne parle pas des rafales qui seront embarqués sur notre joujou, à 101 millions d’euros x par 10, ça nous refait un ch’tit milliard de plus ! sans compter leur armement : à 300 000 € la bombe guidée laser, ça rajoute à l’addition ! Alors vous me direz qu’il faut bien gagner la guerre contre daech, avec un porte-avions ? Les Viêt-Congs dans les années 60 avaient découvert comment gagner leur guerre. Postulat : « Un blessé coûte plus cher à l’ennemi qu’un mort ». Une planche avec un clou rouillé enduit d’excréments, posé au fond d’une rizière, est plus efficace qu’un bombardier B52 et ça ne coûte rien ! C’est Économiquement et il faut bien dire médiatiquement aussi qu’ils ont gagné leur guerre. Nos brillants stratèges devraient réfléchir avant de lancer un jouet qui laissera encore 3 624 sans-abri dans les rues et rien qu’à Paris. Ah les cons !

6 commentaires:

  1. Pour participer à l'effort de guerre, je suis prêt à céder à l'État toute ma production de caca. Je consens même à la déposer moi-même sur le parvis de l'Assemblée nationale. Pour les clous rouillés, désolé, j'ai pas ça en stock !!!

    RépondreSupprimer
  2. À l'heure où l'Union Européenne est portée au pinacle par tous nos chers politiques, il serait temps de penser à une armée commune et mutuelle, apte à opérer sur différents théâtres de conflits mondiaux. Dans cette perspective, il ne serait plus si grotesque d'imaginer une marine dotée de plusieurs porte-avions.
    Malheureusement, les députés européens sont bien trop occupés à discuter du prix du beurre pour s'occuper de ce genre de "détails de l'histoire".
    Et pendant ce temps-là, Bachar continue de massacrer son peuple, devant les caméras du monde entier.

    RépondreSupprimer
  3. Comment peut-on envisager une vie correcte à toutes et tous sur cette terre ? Malheureusement ,je ne connais pas la solution . Un porte avion de moins ne changera rien car ce dont je suis certaine c'est que l'argent n'est pas le problème le plus insurmontable . IL y a le manque de volonté ainsi que la disparition de la présence humaine sur le terrain pour gérer cette misère . Comment peut-on expliquer que l'on tolère des bébés , des enfants sous des couvertures actuellement des journées entières sur les trottoirs de Paris et surement dans d'autres villes .

    RépondreSupprimer
  4. Marianne, je viens de te lire.Je suis d'accord avec toi.
    A propos des bébés... voilà un sujet qui me fait dresser
    les cheveux sur la tête, car plein d'enfants naissent autour de moi . Et puis tous les autres, j'en vois un
    peu partout ( un square et une crèche en bas de chez moi .
    Comment peux-t-on mettre au monde ,des vies en ne pensant pas à l'avenir ? Si j'étais jeune et capable d'en faire...
    j'y renoncerais. Sans le moindre doute. A part ça, j'ai une fille, deux petits fils qui m'ont rendu arrière-grand-mère récemment; ( 3 mois et un an et demi). Et tous les jours je me dis " merde alors " en pensant à ce qu'ils vont devenir. J'ai perdu mon optimisme habituel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elsa merci pour ce signe et lorsque l'on aime l'art, la musique on ne peut pas être pessimiste . Je ne prône pas le contrôle des naissances que j'associe à des périodes glauques très regrettables . Je prône la culture , la solidarité et le respect des lois dont la scolarité pour tous les enfants sur le territoire français et non pas la mendicité obligatoire sous des couvertures .Il est trop facile de dire "les parents refusent "de mettre leurs enfants à l'école .Je suis persuadée que l'éducation, la culture , permettront un meilleur pour tous .
      Je vous souhaite tout le bonheur possible avec vos petits et avec ceux qui les entourent .

      Supprimer
    2. Grande question : L'art peut-il être un barrage contre la barbarie ? Ma réponse est : Hélas non, la patrie de Goethe, de J.S. Bach et de tant d'autres, l'Allemagne haut lieu européen de la culture, a accouché du nazisme...

      Supprimer

Sans haine, sans intolérance.